ROCCO SOPHIE

Categories :
Tags :

Sophie naît et grandit à Paris. Enfant solitaire au parcours difficile, elle se réfugie dans la peinture et les “gribouillages”. Elle crée son premier tableau à l’âge de 9 ans. Sa passion pour l’art se confirme et s’affirme au cours de son adolescence. Elle apprend seule en autodidacte, hors descours et des ateliers officiels. A l’écoute du monde qui l’entoure, Sophie forge son univers à travers son goût pour la culture, les voyages et les visites de musées. Inspirée par la patte de l’artiste Giovanni Righi (peinture réaliste contemporaine) et René Pradez (peinture semi-abstraite contemporaine), elle apprend différentes techniques d’art des plus anciennes aux plus modernes.

Pendant de nombreuses années, elle multiplie les “petits boulots” : vente, création de carnets de voyages etc. A l’âge de 40 ans elle commence à vivre de son art, expose en France ou à l’étranger et devient artiste professionnelle. Sophie peint des personnages dont le spectateur est incapable de détourner le regard. Depuis toujours les visages la fascinent, lui parlent et sont ses sujets de prédilection. Ils occupent l’espace et les couleurs de ses toiles. Dans ses œuvres, elle expose une vision et une douleur au monde, une souffrance muette. Son style semi-abstrait suggère l’imprécision, l’indécision. Ces visages sans yeux évoquent angoisse et liberté. Elle transforme drame et tragédie en une beauté modeste. Sa technique est mixte : peinture acrylique, pigment, pastel, collage… Avec mystère, elle trace des contours qui ajoutent puissance à ses personnages. Ses voyages (Italie, Afrique du Nord, Etats-Unis, Asie…) l’ont inspirée dans l’utilisation des couleurs ocre (rouge, jaune clair) parfois nuancées de vert. Les artistes peintres Hubert Van Eyck (XIVe siècle) ou Francisco de Goya (XVIIIe siècle) l’inspirent dans la réalisation de ses portraits.

 

X